Investissement viager pour expatriés



C’est quoi la vente en viager ?

Le viager consiste à vendre une résidence à un individu, mais qui paye en échange une rente viagère jusqu’au décès du vendeur. Toute personne capable juridiquement peut opérer en viager. Vous souhaitez comprendre la vente en viager ? Voici un guide entièrement détaillé pour tout savoir sur la vente en viager.

Comment définir la vente en viager ?

La vente en viager est un contrat de vente immobilière particulier qui ne nécessite aucun âge minimum. La durée de vie du vendeur est le facteur sur lequel est fondé la vente en viager. Pour que la vente en viager soit validée, il faut que ce facteur existe réellement. Alors, si le vendeur est malade ou s'il décède dans les vingt jours suivant la date de signature du contrat, la vente devient nulle.

Pour le vendeur, on peut assimiler la rente à une réelle retraite supplémentaire. La vente en viager a pour avantage d’améliorer la qualité de vie. Il s'agit surtout d'un placement avec en plus l'espoir d'un changement de vie. La vente en viager exige l'aide d'un notaire.

Quels sont les types de contrat ?

La vente en viager se présente sous différentes formes. Le viager occupé autorise l’occupation du bien jusqu’au décès ou au départ volontaire du vendeur. Ainsi, le vendeur bénéficie toujours de la rente mensuelle. Il peut également louer le bien et en percevoir les loyers s’il cesse de l’occuper. Le bien peut être occupé par l'acheteur uniquement après le décès du vendeur.

Le viager libre amène le vendeur à renoncer à tout droit d’usage ou d’habitation du bien. Le vendeur ne doit plus habiter sur les lieux. L’acheteur peut alors bénéficier entièrement du bien. Cependant, le montant du bouquet et de la rente est plus élevé par rapport à celui d’un viager occupé.

Le viager semi-occupé est une situation plus rare que le viager libre. Si le bien est composé de plusieurs logements, le vendeur peut choisir d’utiliser une partie de celui-ci et de renoncer à une autre partie libre. Le vendeur cède le bien dans sa totalité uniquement à son décès. Le vendeur est protégé grâce à un suivi juridique strict.

Comment évaluer le prix du bien à vendre ?

Le montant de la rente est important pour calculer le viager. Tout d’abord, il faut déterminer la valeur vénale du bien. On évalue la valeur du bien selon les prix du marché, en prenant en compte les caractéristiques : le quartier, le modèle, l’aisance, les travaux, les avantages, les insuffisances, etc.

Puis, il faut trouver la valeur économique du bien qui convient à la somme des rentes accumulées. L’acheteur soustrait un pourcentage correspondant à l’occupation du bien durant l’espérance de vie du vendeur à la valeur vénale du bien. Le calcul se fait en fonction du sexe et de l’âge de l’individu.
Enfin, la rente peut être suivie d'un bouquet c'est-à-dire une somme d'argent payée comptant durant la signature de l'acte de vente.

La vente en viager est un atout considérable de retraite pour le vendeur qui souhaite quitter son logement. Le vendeur peut même jouir d’une exonération de la taxe sur les plus-values.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser
Tout savoir sur le Viager
Viager libre ou viager occupe
Quels engagements pour quelles garanties?
Le viager, une demarche solidaire !
Se constituer un patrimoine a Paris ou en France
Le viager à Paris
Investir en viager rime avec expatries !
Le viager