Gestion locative location immobilier


MRZ IMMOBILIER

Gestion locative Paris

Spécialisée dans la gestion locative de biens à Paris pour le compte d'expatriés. L'agence est très réactive et située au centre de Paris pour être au plus proche de vos biens.
Testez la gestion locative MRZ avec une offre spéciale :ciale : 2 premiers mois de gestion offerts dans le cadre du partenariat.
» Plus d'infos et contact     » Investissement Locatif Paris.

Rentabiliser son appartement en le louant


Les solutions pour bien faire gérer son appartement avant de partir à l'étranger

Rentabiliser son appartement en le louant pendant son séjour à l’étranger. Au fil des années, la mobilité s’est davantage intégrée au quotidien des particuliers, des étudiants ou encore des professionnels. Si l’absence s’étend sur une durée déterminée plus ou moins longue, il est possible pour le locataire d’opter pour une solution de choix : rentabiliser son appartement en le louant pendant son séjour à l’étranger. Simple et efficace, cette alternative s’avère être avantageuse aux deux parties du contrat, à condition d’appliquer cette méthode conformément à la loi, en toute transparence et précision.

Sous-location ?
La sous-location est l’acte par lequel le locataire consent à louer son bien immobilier, que lui-même loue, à une tierce personne pendant une durée préalablement définie. À la base strictement interdite par la loi, cette pratique est devenue courante, notamment en raison de l’augmentation des loyers, ainsi que de l’ampleur de la difficulté à trouver un logement. Également connue sous le nom de colocation, cette démarche est préconisée principalement par les étudiants ou encore par les professionnels affectés. Outre de leur permettre de conserver leur logement, la sous-location est un moyen de le rentabiliser durant son absence, étant donné que le locataire perçoit un loyer.

Louer son bien immobilier pendant une expatriation

Oui, mais encore ?
Une sous-location en bonne et due forme implique la signature d’un contrat de bail entre le locataire et le sous-locataire. À ce moment, le locataire principal se place au rang de bailleur vis-à-vis du sous-locataire. La Loi du 6 juillet 1989 relative à la location stipule que la sous-location ne peut se faire sans l’accord exprès par écrit du propriétaire. Contrairement à l’hébergement qui n’implique en aucune manière l’autorisation au préalable du propriétaire ni toute forme de loyer, il est défini que le montant du loyer perçu par le locataire principal ne doit pas dépasser celui du loyer convenu par le bail principal. Le cas échéant, le propriétaire est en droit d’ajouter au montant de son loyer le pourcentage de la différence.

Et en termes de bénéfices et de risques ?
Financièrement et pratiquement, la sous-location présente nombre d’avantages. Grâce à cette méthode, le locataire n’est pas obligé de résilier son contrat de bail et de payer tous les frais connexes. Il a également la garantie de pouvoir récupérer son logement à son retour, tout en ayant la possibilité de percevoir un loyer sur toute la période de son absence. Bien que solution très tentante, la sous-location ne présente pas que des avantages. En effet, il est à noter que bien que le propriétaire soit informé de la sous-location et donne son accord, le locataire principal est et demeure le seul responsable à part entière en cas de problème, quelle que soit la teneur du contrat de sous-location. Sous bien des angles, rentabiliser son appartement pendant son séjour à l’étranger est extrêmement avantageux. Toutefois, afin d’éviter toute éventualité de complication, certaines précautions sont à considérer avant de finaliser. Un document écrit stipulant l’accord du propriétaire est obligatoire. Pour plus de sécurité, il est préférable que le sous-locataire soit une personne de confiance. Il est également vivement conseillé d’établir clairement dans le contrat de sous-location toutes les charges relatives à l’appartement qui incombent au sous-locataire.